L’appel des Juifs israéliens: “Arrêtez l’apartheid d’Israël!”

Une lettre ouverte à la communauté internationale

Nous, Juifs Israéliens, nous opposons aux actions du gouvernement israélien et déclarons par la présente notre engagement à agir à leur encontre. Nous refusons d’accepter le régime supremaciste Juif et appelons la communauté internationale à intervenir immédiatement pour défendre les Palestiniens de Gaza, de Cisjordanie, de Jérusalem, de Galilée, du Négev, d’al-Lydd, de Jaffa, de Ramleh, de Haïfa et de tous les territoires historiques de la Palestine.

La suprématie juive est la pierre angulaire du régime israélien, et son objectif constant est de transférer et d’effacer le peuple palestinien, son histoire et son identité nationale. Cet objectif se manifeste par des actes continus de nettoyage ethnique au moyen d’expulsions et de démolitions de maisons, par une occupation militaire brutale, par le déni des droits civiques et humains, et par la législation d’une série de lois racistes qui culmine avec la loi sur l’État-nation, définissant l’État comme “l’État-Nation du Peuple Juif”, à eux seuls.

Cela contribue de manière efficace à la mise en place d’un régime d’Apartheid, avec des zones pour les communautés autochtones Palestiniennes qui ressemblent à des Bantoustans et des Ghettos. Nous soutenons que le sionisme est un principe de gouvernement contraire à l’éthique, qui conduit intrinsèquement à un régime d’Apartheid raciste qui a commis des crimes de guerre et privé les Palestiniens de leurs droits humains fondamentaux depuis plus de sept décennies.

Ces crimes et violations comprennent : la destruction de centaines de villes et de villages et leur dépeuplement de 750.000 Palestiniens en 1948, et en parallèle le fait d’empêcher activement le retour des réfugiés ; l’expropriation systématique des terres des Palestiniens et leur transfert à la propriété juive sous les auspices de l’État ; l’occupation de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et du plateau du Golan et l’application d’un régime militaire colonisateur, régnant sur des millions de Palestiniens ; l’annexion progressive des territoires occupés en 1967 par une violente ingénierie démographique ; le siège permanent de la bande de Gaza et les massacres persistants de la population gazaouie par l’armée de l’air israélienne ; la persécution politique des Palestiniens dans toute la Palestine et l’incitation permanente contre les dirigeants politiques et la société en général ; Toutes ces atrocités ont lieu en raison de l’impunité dont bénéficie Israël de la part de la communauté internationale et en particulier des États-Unis.

Ces dernières semaines, le gouvernement israélien a intensifié ses tentatives de saisir des maisons palestiniennes à Jérusalem-Est (en particulier dans le quartier de Sheikh Jarrah) et d’y installer des colons juifs dans le but d’achever la judaïsation de la ville qui a commencé en 1967. Pendant le mois de Ramadan, les forces israéliennes ont intensifié leur attaque violente contre le complexe de la mosquée Al Aqsa, tout en donnant aux colons le feu vert pour vandaliser et blesser physiquement les Palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem et dans tous les territoires de 1948. Des foules de colons agissent avec le soutien de la police israélienne et en coordination avec elle. Les médias israéliens prennent part à cette incitation délirante contre les citoyens arabes d’Israël. En conséquence, les foules juives bénéficient de l’impunité pour leur violence, tandis que des centaines de citoyens palestiniens d’Israël sont arrêtés pour avoir protégé leurs maisons et leurs communautés, ou simplement pour s’être trouvés au mauvais endroit au mauvais moment.

De temps à autre, Israël commet un nouveau massacre contre la population du ghetto de Gaza, tout en refusant les initiatives et les propositions de cessez-le-feu avec les organisations palestiniennes de la bande de Gaza, en continuant avec la pulvérisation des quartiers résidentiels et en perséverant dans ce siège brutal imposé à environ deux millions de personnes.

En tant qu’individus appartenant au camp de l’oppresseur, et qui ont essayé pendant des années de faire évoluer l’opinion publique en Israël afin de changer les fondements du régime actuel, nous sommes depuis longtemps arrivés à la conclusion qu’il est impossible de changer le régime suprématiste juif sans intervention extérieure.

Nous demandons à la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour mettre fin aux actuelles agressions d’Israël ; de suivre les demandes du mouvement palestinien Boycott, Désinvestissement et Sanctions ; de travailler pour la réalisation du Droit au Retour pour les Palestiniens et le rétablissement d’une justice historique. Une solution juste et démocratique pour tous, basée sur la décolonisation de la région et la fondation d’un État composé par tous ses citoyens.

#IsraelisAgainstApartheid